Truc de la semaine : Mes outils préférés pour ajouter du blanc opaque sur mes aquarelles. | Tip of the week: My favorite tools to add opaque white to the top of my watercolor paintings.

Depuis les débuts de ce blog, j’essaie d’acquérir une certaine discipline pour écrire des articles sur une base régulière. Si vous me lisez depuis quelques temps, vous savez sûrement qu’en fait, j’ai beaucoup de difficultés à «poster» avec régularité! Plus souvent qu’autrement, je me creuse beaucoup trop la tête pour trouver des sujets à aborder… Par conséquent, ça me prend du temps et donc, je remets souvent l’écriture de mes articles à plus tard! La semaine passée, j’ai eu l’idée de transmettre un «truc de la semaine» sur ma page Facebook et ça semble avoir été apprécié par les gens qui l’ont vu. Ça m’a fait réaliser que ce «truc de la semaine», ça pourrait devenir un bon sujet de blog. Comme je parlerais des outils et des trucs de mon quotidien avec l’aquarelle et le dessin, ce serait simple pour moi d’aborder ces éléments dans un blog. Parfois mes trucs seront bien simples, parfois ils seront plus complexes, mais je pense qu’ils seront bien utiles aux personnes qui souhaitent en apprendre davantage sur l’aquarelle, la gouache, les feutres et les crayons. Donc voilà, voici le premier billet de cette série de trucs, qui portera sur mes outils préférés pour ajouter du blanc opaque sur mes aquarelles! Since the beginning of this blog, I try to acquire some discipline to write articles on a regular basis. If you follow me since a few time, you probably know that in fact, I have some struggles to post with regularity! Most of the time, it takes me a lot of time to find topics to tackle ... Therefore, I often postpone the writing of my articles for later! Last week, I had the idea to do a "tip of the week" post on my Facebook page, and it seems to have been appreciated by some people. It made me realize that this "tip of the week" post could become a great blog post. As I talk about the tools and tricks that are part of my daily life with painting and drawing, it would be simple for me to address these elements in a blog. Sometimes my tips will be very simple, sometimes they will be more complex, but I think they could be very useful to people who want to learn more about mediums such as watercolor, gouache, pens and pencils. So here it is, the first blog post in this series of tips, which will focus on my favorite tools to add opaque white to the top of my watercolor paintings!

L’aquarelle est un médium translucide, ce qui fait en sorte qu’on l’utilise habituellement par superpositions de couches, en commençant par des couches plus claires pour se diriger de plus en plus vers des couleurs plus foncées. Comme les couleurs plus foncées tendent généralement à être aussi plus opaques que les couleurs pâles, ce procédé fait en sorte de limiter le risque d’erreur. En effet, contrairement à la peinture à l’acrylique et la peinture à l’huile ou l’on peut superposer des couleurs claires par-dessus des teintes foncées sans difficultés, il en est tout autrement avec la peinture aquarelle… eh oui, parce qu’elle est translucide! Donc comment obtenir du blanc opaque dans une peinture aquarelle? L’option la plus populaire en aquarelle est de préserver le blanc du papier. Pour ce faire, il suffit d’éviter d’appliquer de l’eau sur les surfaces blanches que l’on veut préserver ou bien d’y appliquer de la gomme réserve, un liquide qui protègera notre papier en créant un masque une fois sec. Il existe aussi d’autres options que j’aime bien employer pour créer de fines touches de blanc opaque quand j’arrive aux étapes finales de mes peintures. Voici donc les deux produits que j’utilisent le plus fréquemment, la gouache et l’encre. Watercolor is a translucent medium, which means that it’s usually used with layer overlays, starting with lighter layers and moving towards darker colors. As  darker colors tend to be more opaque than light colors , this process limits errors. Indeed, unlike acrylic and oil paint where light colors can be add over dark shades without difficulty, it’s completely different with watercolor... yes, because it is translucent! So how to get opaque white with watercolor? The most popular option is to preserve the paper’s white by simply avoid applying water on the surfaces that you want to keep white. You can also apply some drawing gum, a liquid that will protect the paper by masking it once dry. There are also other options that I like to use to create little touches of opaque white when I reach the final stages of my paintings. Here are the two products I use most frequently, gouache and ink.

J’aime beaucoup utiliser la gouache et l’encre avec mes aquarelles, car ce sont trois techniques à l’eau, elles se combinent donc très bien. Elles ont également un fini mat et ne créent pas de texture particulière sur le papier, contrairement à l’acrylique blanche. La gouache que j’utilise actuellement pour ajouter des touches de blanc sur mes peintures est de marque Holbein et de teinte «blanc permanent». Elle est très opaque, de qualité professionnelle et à une excellente durabilité. Pour l’utiliser, je mets la quantité d’un petit pois sur une palette de peinture et je l’utilise avec un pinceau et de l’eau, selon le même principe que l’aquarelle. Évidemment, plus je souhaite obtenir d’opacité, moins j’ajoute de l’eau à la gouache. Comme c’est un médium hydrosoluble, si je m’aperçois que j’ai mis trop de gouache sur ma peinture, je peux la retirer en grande proportion avec un pinceau imbibé d’eau. I like to use gouache and ink with watercolor, because they are water techniques and they combine very well. They are also matte and don’t create a particular texture on the paper, unlike white acrylic. The « permanent white » by Holbein is the gouache that I currently use to add touches of white on my paintings. This gouache is very opaque, professional quality and has an excellent durability. To use it, I put the amount of a pea on a plate and I use it with a paintbrush and some water, following the same principles as watercolor. Obviously, the more I want opacity, the less I add water to the gouache. As it is a water-soluble medium, I can remove it simply with a brush soaked in water if I do errors.

Pour réaliser de fins traits blancs ou des petits points, je préfère utiliser mon stylo Gelly roll Classic 08 de la marque Sakura. On en retrouve avec des pointes de différentes grosseurs. J’utilise pour ma part les pointes de 0,4 mm (leur pointe de grosseur moyenne). L’encre de ces stylos est bien opaque et de qualité d’archive, elle est donc très durable. Le fabricant indique qu’une fois sèche, l’encre est résistante à l’eau… pour ma part, j’arrive à l’enlever très simplement avec un pinceau mouillé…! Ce qui me convient très bien, car je peux la retirer facilement en cas d’erreur!  C’est d’ailleurs mon stylo Gelly roll que j’ai employé pour réaliser les moustaches de ce charmant corgi. To make fine white lines or small dots, I prefer to use my Sakura Gelly roll Classic 08 pen. Gelly roll pens are available with different tip sizes. I use the 0.4 mm tip (medium size). Its ink is opaque, archival quality and fade-resistant. The manufacturer indicates that once dry, the ink is waterproof ... but I can remove it very simply with a wet brush ...! Which suits me very well, because I can remove it easily in case of error! I used my gelly roll pen to create de fine white lines on the painting of this lovely guy.

Donc voilà qui complète ce premier article «truc de la semaine»! Dites-moi si ça vous a plu et si vous avez appris quelque chose! Aussi, si vous utilisez d’autres produits pour ajouter du blanc opaque sur vos aquarelles, écrivez-le en commentaire, je suis curieuse de connaître vos trucs! Enfin, si vous avez des suggestions de trucs que vous aimeriez me voir aborder dans les prochains billets, ne vous gênez pas pour me les transmettre en commentaire. So that completes my first "tip of the week" article! Tell me if you liked it and if you learned something! Also, if you use other products to add opaque white to the top of your watercolor paintings, write it in comment, I'm curious! Finally, if you have suggestions for the next blog posts, please tell me!

Bonne journée! Have a good day!

Le papier aquarelle Stonehenge Aqua pressé à chaud, de Legion | The Stonehenge Aqua hotpress watercolor paper by Legion

Aujourd’hui, j’ai envie de continuer à écrire sur les nouveaux papiers aquarelle que j’ai testés dernièrement. Cette fois, je vous partagerai mon avis sur le papier Stonehenge Aqua de la marque Legion. Today, I want to continue to write about the new watercolor papers that I tested recently. This time, I’ll share my opinion on the Stonehenge Aqua paper by Legion.

J’ai eu la chance de recevoir des formats d’essai des papiers aquarelle Stonehenge lors d’un de mes derniers passages chez Deserres. Comme je n’avais jamais utilisé ces papiers auparavant, c’est avec joie que j’ai ramené les échantillons chez moi! I had the chance to receive some samples of Stonehenge watercolor papers during one of my last visit to Deserres. As I had never used these papers before, it is with joy that I brought the samples home!

Plus particulièrement, c’est la version pressée à chaud (hotpress) du papier Stonehenge Aqua que j’ai testée, en épaisseur 275lb. D’ailleurs, je me questionne encore à savoir si je devrais dire «papier aquarelle» ou «carton aquarelle» tellement il est épais! En tout cas, on peut dire que ça change de mon papier habituel à 140 lb. En effet, c’est la première fois que je peignais sur un papier aquarelle aussi épais, près du double de ce que j’ai l’habitude d’utiliser en fait! Le format de l’échantillon que j’ai reçu est d’environ 5x7 pouces. More specifically, it’s the hotpress version of the Stonehenge Aqua paper  that I tested, with a thickness of 275lb. By the way, I still wonder if I should say «watercolor paper» or «watercolor cardboard» because it's so thick! In any case, it is a change from my usual paper of 140 lbs. Indeed, this is the first time I painted on a watercolor «paper» as thick as this one! The sample format that I received is about 5x7 inches.

Ce papier est fait de coton à 100% et il est bien entendu sans acide. Il a une teinte ivoire. Le fabricant dit de ce papier qu’il se prête au masquage et qu’au séchage, les couleurs demeurent vives et les feuilles bien droites. Il est aussi dit que le mélange des couleurs et l’ouverture des blancs se fait sans effort. This paper is 100% cotton and acid free, of course. It has an ivory hue.  The manufacturer says this paper welcomes masking and bright colors dry bright. This paper also dries flat. It’s said that color blending is effortless and lifting is no longer a chore.

Il est aussi écrit sur l’emballage que le papier Stonehenge Aqua a tout d’un papier d’exception, sauf le prix. En effet, en regardant les prix à lesquels sont vendus les papiers  Stonehenge Aqua,  j’ai été surprise de voir que les papiers pressés à chaud et à froid de cette marque sont vendus au même prix plutôt économique. Habituellement, les papiers pressés à chaud sont plus chers que ceux pressés à froid. Cela m’a donné d’autant plus l’espoir de tomber amoureuse de ce papier. It is also written on the packaging that the Stonehenge Aqua is everything an expensive paper is without the expense. Looking at the prices at which the Stonehenge Aqua papers are sold, I was surprised to see that hotpress and coldpress papers of this brand are sold at the same rather economical price. Usually, hotpress papers are more expensive than coldpress ones. This gave me even more hope of falling in love with this paper.

Mon expérience avec ce papier | My experience with this paper.

J’ai choisi de tester ce papier-carton en y peignant des fleurs de lilas ainsi que ma bouteille de parfum Aerin à senteur de lilas. Mon but était de créer une petite animation à partir des aquarelles illustrées. I chose to test this cardboard-paper by painting lilac flowers and my bottle of Aerin lilac perfume. My goal was to create a small GIF with the painting.

Dès le départ, en utilisant du «washi tape» pour fixer le papier à mon chevalet, j’ai été déçue de constater que le papier s’abimait lorsque je retirais le ruban. J’ai donc trouvé que ce papier est peu résistant aux adhésifs, comparativement à la plupart des autres papiers aquarelle que j’utilise. Aussi je dois avouer que je n’ai pas osé frotter ce papier avec mes pinceaux autant que je le fais normalement, et je n’ai pas superposé une tonne de lavis non plus. Considérant le fait qu’il se soit abimé facilement avec le washi tape, j’ai eu peur qu’il puisse boulocher rapidement. Using washi tape to fix the paper to my easel, I was disappointed to find that the paper was damaged when I removed the tape. I found this paper doesn’t have a good resistance to adhesives, compared to most other watercolor papers I use. I must admit that I didn’t dare to rub this paper with my paintbrushes as much as I normally do, and I did not paint a ton of washes either. Considering the fact that the paper easily got ripped down with the washi tape, I was afraid it could pill quickly with some paintbrush scrubbing.

Comme points positifs, il est vrai que le papier est demeuré bien droit au séchage et que les couleurs restent vives. Je serais curieuse d’essayer les papiers moins épais de cette marque, tels que ceux de 140lb, afin de vérifier s’ils sont aussi résistants au gondolement. De plus, il m’a semblé que ce papier s’accordait bien avec ma manière de peindre, car je n’ai pas obtenu d’effets indésirables inattendus. J’ai toutefois trouvé que le papier avait tendance à être taché plus facilement par les couleurs que certaines autres marques de papier. Encore là, c’est toujours délicat à affirmer, car il faut aussi considérer que certains pigments tachent davantage que d’autres. Ce dernier élément négatif sera à confirmer avec les prochaines aquarelles que je réaliserai sur ce papier. On a positive note, it’s true the paper remained flat and the colors stayed bright. I would be curious to try the other papers of this brand, such as those at 140lb, to see if they are as resistant to waving. In addition, it seemed to me this paper works well with my way of painting, because I didn’t get any unexpected side effects. However, I found this paper is stained by colors more easily than some other paper brands. But, it's difficult to say exactly, because we must also consider that some pigments stain more than others. This last negative element will be confirmed with the next watercolors I will create on this paper.

Au final, j’ai un avis encore mitigé sur le papier aquarelle Stonehenge aqua pressé à chaud de 275 lb. J’ai trouvé fort intéressant et agréable de peindre sur un papier aussi épais. J’aime le rendu des couleurs au séchage et je trouve que le papier s’accorde bien avec ma technique de peinture dans le sens où je n’ai pas obtenu d’effets indésirables. Il semble toutefois peut résistant aux adhésifs et aux frottements.  J’ai aussi l’impression qu’il est plus facilement taché par les pigments de peinture. Je crois que je devrai l’utiliser à nouveau pour préciser mon avis sur celui-ci.  Je pense qu’il s’agit tout de même d’un bon choix de papier aquarelle pressé à chaud, surtout considérant son aspect très économique. In the end, I still have a mixed opinion on this Stonehenge aqua hotpress paper. I found it very interesting and pleasant to paint on such thick paper. I like the color rendering when drying and the paper fits well with my painting technique in the sense that I did not get any undesirable effects. But, it seems not quite resistant to adhesives and rubbing. I also have the impression it is easily stained by paint. I think I’ll have to use it again to clarify my opinion. I think the Stonehenge aqua hotpress watercolor paper is still a good choice of hotpress paper, especially considering its cheap price.

 

 

Le papier aquarelle Harmony de Hahnemühle | Harmony Watercolor paper by Hahnemühle

J’ai finalement testé le 3e bloc de papier aquarelle que j’ai acheté durant mon voyage au Danemark et en Suède au printemps dernier. Comme je l’ai fait pour les 2 autres blocs, je voulais écrire un article de blog sur comment je l’ai trouvé. Voici donc mon avis sur le papier aquarelle Harmony De Hahnemühle. I have finally tested the third watercolor paper block that I bought during my trip in Denmark and Sweden. Like I did for the other papers, I wanted to write a small article about how it was to paint on it. So, there it is my review of Harmony watercolor paper by Hahnemühle.

Pour cette tablette, j’ai choisi la variante «pressé à chaud » (grain satiné ), c’est-à-dire que le papier est lisse et pratiquement sans texture. J’aime avoir de la variété dans la texture des papiers aquarelle que j’ai chez moi, cela me permet de choisir la texture de papier la plus appropriée selon le sujet que je veux peindre.  Bien que les papiers aquarelle pressés à chaud soient souvent plus chers que les autres, j’ai trouvé que le papier satiné Harmony avait un excellent rapport qualité/prix. En tout cas, à la boutique Viking de Copenhague à tout le moins! I have chosen the hot pressed Harmony paper block, so the paper is smooth and has almost no texture.  I like to have a good diversity of texture in the watercolor papers that I own, so I can choose the best texture depending on the subject that I want to paint. Most of the time, hot pressed paper are more pricey than the others. In the case of this Hahnemühle paper, I found that the price was very good and cheaper than other brands I bought before. Anyway, it was cheaper in the art supplies shop where I bought it in Copenhagen!

La tablette que je me suis procurée contient 12 feuilles d’un format de 24x30 cm ( 9,4 x 11,8 pouces). La plupart des tablettes que j’achète au Québec ont un format sensiblement pareil, soit de 9x12 pouces. J’aime beaucoup ce format, je le trouve très pratique car j’ai très rarement à peindre sur un plus grand format que cela. Le papier aquarelle Harmony est fait de cellulose et il a l’épaisseur que je recherche habituellement, soit 300 g/m2 (140lbs). Ce papier est évidemment sans acide et il est d’un blanc naturel. Tout comme le bloc de papier dont je vous ai parlé dans l’article précédent (de la marque Viking), mon bloc de papier Hahnemühle est encollé sur les côtés, mais cette fois, ce sont les 4 côtés de la tablette qui sont encollés, ce qui permet d’autant plus d’éviter le gondolement. The paper block that I bought contains 12 sheets with a size of 24x30 cm ( 9,4x11,8 inches). Most of the paper blocks that I bought in Quebec have a similar size of 9x12 inches. This size is very useful to me, because I rarely paint on bigger dimensions.  Harmony watercolor paper is made of cellulose and has the thickness that I am usually looking for : 300 g/m2 (140lbs). This paper is acid free and is of a natural white. Like the watercolor paper that I reviewed in my last blog post (Viking brand),  my Hahnemühle paper block is glued on the sides, but this time, on the 4 sides of the block.

Il est inscrit sur l’emballage de la tablette que ce papier est résistant à la lumière et au temps, ainsi qu’au gommage et aux déchirures. Il est conçu pour toutes les techniques humides et il est collé en surface afin que les couleurs conservent leur brillance. Contrairement à plusieurs papiers aquarelle lisses, le fabricant affirme que le papier Harmony ne s’abime pas si on y applique de la gomme réserve. On the block’s cover, it’s written that the paper is light-resistant and features extreme longevity. It is made for all wet-painting techniques and features surface sizing for excellent colours stand out. It is also eraser resistant. In contrary to a lot of hot pressed paper, the manufacturer claims that masking fluid and tape can be used on it.

Mon expérience avec ce papier | My experience with this paper

Pour tester le papier Harmony, j’ai fait un portrait de mon mari, inspirée d’une photo prise de lui lors d’une sortie de course à pied. J’ai bien aimé peindre sur ce papier, il n’y a pas d’éléments qui m’ont nuit ou dérangée. Le papier tient bien les promesses du fabriquant, il a bien résisté aux multiples frottements de pinceaux et il a peu gondolé. Contrairement à d’autres papiers pressés à chaud que j’ai utilisés par le passé, le papier Harmony n’a pas été abimé par le washi tape que j’y ai collé lors du transfert de mon esquisse. De plus, pour un papier pressé à chaud, je trouve que le papier Harmony à somme toute bien soutenu les multiples couches de peinture que j’ai appliquées. En effet, les papiers aquarelle lisses n’aiment généralement pas recevoir plusieurs couches de lavis. De plus, j’ai aussi fait un lavis en utilisant la technique du sel, et lorsque j’ai gratté les grains de sel pour les retirer, le papier a formidablement bien résisté à l’opération. To test the Harmony paper, I painted a portrait of my husband, inspired by a picture taken during one of his running session. I liked to paint on this paper, there were no elements that disturbed my work. Like the manufacturer claims, this paper has resisted to the rubbing of my paint brushes and has not really wrinkled. In contrary with hot pressed papers that I have used in the past, this paper was not damaged by the washi tape that I put on it. Moreover, for a hot pressed paper, the Harmony paper supported well the multiple washes that I painted on it. Indeed, smooth watercolor papers generally can’t receive several layers of paint. In addition, I also did a wash using the salt technique, and when I removed the grains of salt, the paper has withstood the operation tremendously well.

Le papier aquarelle pressé à chaud Harmony de Hahnemühle fait donc maintenant partie de mes papiers aquarelles lisses préférés, de par sa robustesse et sa capacité à recevoir plusieurs lavis. The Hahnemühle Harmony hot pressed paper  is now one of my favorite smooth watercolor papers, because of it’s durability and it’s capacity to receive a lot of washes.

Tester le papier aquarelle des Vikings | Testing Vikings watercolor paper

Ouf! Déjà 2 mois sans nouveau billet sur le blogue! Les 2 derniers mois ont été plutôt mouvementés pour moi, surtout en lien avec ma straborexie (Une chirurgie qui vise à rétablir la vision binoculaire en augmentant/diminuant la tension dans les muscles responsables des mouvements des yeux… car je voyais double depuis 1 an…!). Je suis heureuse d’avoir enfin pu avoir cette chirurgie!  Après un an à ne plus pouvoir conduire et à foncer dans des cadres de porte presque tous les jours, ce n’était pas trop tôt! Et aussi, ce sera beaucoup plus facile de peindre maintenant ! | Already 2 months since a new post on the blog…! The last 2 months have been rather hectic for me, especially because of my strabismus surgery (A surgery that aims to restore binocular vision by increasing / decreasing the tension in the muscles responsible for eye movements ... because I had double vision since 1 year ago ... !). I'm happy that I finally had this surgery! After a year of no longer being able to drive and running into walls almost everyday, it was not too early! And also, it will be much more easier to paint now!

Je m’éloigne toutefois du sujet que je voulais aborder dans ce billet. Je voulais écrire à propos d’un papier aquarelle que j’ai acheté lors de mon voyage au Danemark et que j’ai testé juste avant ma chirurgie, le papier de la marque Viking que voici. | However, I am moving away from the subject I wanted to talk about in this post. I wanted to write about a watercolor paper I bought during my trip to Denmark and that I tested just before my surgery, the one from Viking brand.

Le papier aquarelle IRIS 310 de Viking | Viking IRIS 310 watercolor paper

Ce papier fait à 50% de coton et pressé à froid est spécifiquement conçu pour peindre à l’aquarelle. Il fait partie de la gamme professionnelle des papiers aquarelles de la marque Viking. Je me le suis procuré en tablette de 30 feuilles avec un format A5 (5,8 x 8,3 pouces). Ce papier a une épaisseur similaire à ceux que j’ai l’habitude d’utiliser, il a un poids de 310 g/m2.  Le papier a un blanc naturel. | This 50% cotton and cold pressed paper is specifically designed for professional watercolor painting. I bought a 30-sheets pad of A5 size (5.8 x 8.3 inches). This paper has a thickness similar to the ones I normally use, it has a weight of 310 g / m2. The paper has a natural white.

Le petit format du bloc de papier que j’ai choisi me convient très bien. En effet, j’adore peindre sur de petits formats, j’ai un faible pour les œuvres miniatures depuis mon adolescence où je peignais des paysages sur des formats de la grosseur d’un signet. J’apprécie aussi grandement le fait que le papier soit  collé sur 2 côtés (sur la longueur). C’est parfait pour moi qui ai habituellement la flemme de tendre le papier, ce bloc est prêt à l’emploi! | The small size of the paper block suits me very well. Indeed, I love working on small formats, I like to produce miniature paintings since my teenage years when I painted landscapes on sheets of the size of a bookmark. I also greatly appreciate the fact that the paper is glued on the block on the 2 length sides. It's perfect for me, I am usually too lazy to stretch the paper and this block is ready to use!

Mon petit bémol toutefois… en fait, il s’agit plutôt d’un gros bémol…! J’ai trouvé la texture du papier étrange. Je l’ai trouvé granuleux et peu résistant au frottement du pinceau et à la superposition de plusieurs couches de peinture. Le papier «boulochait» facilement et pour moi ce fut un gros irritant, car ça m’a empêché de peindre avec le niveau de détails que je souhaitais. Un point positif dans ce lot de critiques négatives : le papier n’a heureusement pas gondolé! | My downside however ... it is rather a big one ...! I found the texture of the paper quite strange. I found it granular and not very resistant to brush rubbing and the superposition of several layers of paint. The paper "pills" easily and it was irritating because I couldn’t paint with the level of details I wanted. A positive point amongst this lot of negative points: the paper has fortunately not wrinkled!

Le papier aquarelle Viking fut donc malheureusement pour moi une déception. J’avais de grandes attentes envers ce papier et je souhaitais vraiment avoir un nouveau de cœur… mais non, il n’est vraiment pas adapté à ma manière de peindre. J’utiliserai sûrement ce bloc de papier pour faire des esquisses et des essais de compositions dans le futur. Je ne crois pas le réutiliser pour faire une œuvre poussée, car il ne me permet pas de créer des détails fins comme je le voudrais. | This Viking watercolor paper was therefore a disappointment for me. I had high expectations for this paper and I really wanted to have a new favorite ... but no, it really is not suited to my way of painting. I will use this pad of paper to make sketches and color tests in the future. I don’t think I’ll use it again to do final work because it doesn’t allow me to create fine details as I would like.

De mes achats à Copenhague, il me reste encore un bloc de papier aquarelle de la marque Hahnemüle à tester. Comme j’avais été fort impressionnée par le papier en bambou de cette marque, j’espère être autant satisfaite par leur papier Harmony pressé à chaud! | From my art supply haul in Copenhagen, I still have a block of Hahnemüle watercolor paper to test. As I was very impressed by the bamboo paper of this brand, I hope to be as satisfied with their hot pressed Harmony paper!

Voyager en Scandinavie et ramener du bambou | Traveling in Scandinavia and bring back bamboo

Dernièrement, j’ai eu la chance de faire un magnifique voyage de 2 semaines au Danemark et en Suède. Évidemment, je n’ai pas pu m’empêcher d’aller fouiner dans les boutiques de matériel d’artistes! C’est ainsi que je me suis rendue chez Viking 1914 + Creas et chez Stelling, à Copenhague. Déjà, comment résister à un magasin qui s’appelle Viking?!  Et franchement, je n’ai pas été déçue d’y entrer! | Recently, I had the chance to make a wonderful 2 week trip to Denmark and Sweden. Obviously, I could not help but go snooping in the art supply stores! That's how I visited Viking 1914 + Creas and Stelling in Copenhagen. How to resist a store called Viking ?! And frankly, I wasn't disappointed!

Même s’il est reconnu que le coût de la vie est très élevé au Danemark, j’ai été agréablement surprise de constater que le papier aquarelle est beaucoup moins cher là-bas que dans nos boutiques québécoises. Donc, j’en ai profité et j’ai ramené 3 tablettes de papier aquarelle que je n’avais jamais essayé auparavant.  Parmi celles-ci il y a une tablette de marque Hahnemüle dont le papier est fait de fibres de bambou (!!).  J’ai également acheté une tablette de papier pressé à chaud de la collection Harmony de Hahnemüle. Ma troisième tablette est de marque Viking et contient du papier aquarelle pressé à froid. J’ai pensé vous montrer quelques peintures que j’ai réalisées sur ces papiers et vous dire en même temps ce que j’en ai pensé! Aujourd’hui, je vous parle de la tablette dont j’étais le plus excitée d’essayer, celle du papier Bamboo! | Although it is recognized that the cost of living is very high in Denmark, I was pleasantly surprised to find that watercolor paper is much cheaper there than in our Quebec stores. So, I took advantage and I brought back 3 watercolor pads that I had never tried before. Among them there's a Hahnemüle brand pad made with bamboo fiber (!!). I also bought a hot pressed paper pad from the Harmony collection of Hahnemüle. My third pad is Viking brand and contains cold pressed watercolor paper. I thought I would show you some paintings I made on these papers and tell you at the same time what I thought about them! Today, I'm writing about the pad I was most excited to try, the one with bamboo paper!

Le papier pour techniques mixtes Bamboo de Hahnemüle | Bamboo mix media paper from Hahnemüle

 Ce papier fait à 90% de fibres de bambou et 10% de coton  a été conçu pour convenir aux techniques mixtes, plus particulièrement à l’aquarelle, à l’acrylique et au pastel. Je me le suis procuré en format carnet de voyage de 6 x 9,8 pouces. Ce papier est légèrement moins épais que ceux que j’utilise habituellement, il a un poids de 265 g/m2 au lieu de 300 g/m2.  Le papier est d’un doux blanc naturel. | This paper made of 90% bamboo fiber and 10% cotton has been designed to suit mixed media, especially watercolor, acrylic and pastel. I got it in a travel format of 6 x 9.8 inches. This paper is slightly thinner than the ones I usually use, it has a weight of 265 g / m2 instead of 300 g / m2. The paper is of a soft natural white.

Le format «paysage» très long de ce papier est assez inhabituel pour moi. C’est rare que j’utilise des papiers à la forme aussi allongée. D’ailleurs, pour ma première pièce peinte sur cette tablette (le portrait de l’acteur Omar Sy), j’ai finalement coupé une portion du papier sur sa longueur pour améliorer le cadrage du portrait. Je pense que je pourrai retenter d’utiliser la totalité du papier lorsque je voudrai peindre un élément qui est vraiment fait en longueur, comme mon illustration de cuillère à crème glacée. | The very long "landscape" format of this paper is quite unusual for me. It's rare I use papers that long. Moreover, for my first piece painted on this pad (the portrait of the actor Omar Sy), I finally cut a portion of the paper along its length to get a better framing for the portrait. I will use this paper format again when I'll want to paint an item that is much longer than larger, like my ice cream scoop illustration.

Mis à part cela, j’ai vraiment adoré peindre sur ce papier. Je trouve sa texture très jolie et agréable à travailler. Même si le papier est moins épais que ceux dont j’ai l’habitude, je l’ai trouvé très résistant.  Avec mon style de peinture tirant vers le réalisme, je pousse parfois la capacité des papiers aquarelle à l’extrême en les frottant parfois durement avec mes pinceaux et en superposant plusieurs couches d’eau et de peinture. Le papier Bamboo a très bien tenu le coup, il n’a pas vraiment gondolé et il a supporté un grand nombre de corrections. | Aside from that, I really loved painting on this paper. I find its texture very pretty and pleasant to work with. Even though the paper is thinner than the ones I'm used to, I found it very resistant. With my realistic painting style, I sometimes push the capabilities of the watercolor papers to the extreme by rubbing them hard with my paintbrushes and by layering a lot of water and paint. The Bamboo paper held up well, it didn't wrinkle and it supported a lot of corrections.

Pour moi ce fut un coup de cœur, ce papier est parfaitement adapté à ma technique! De plus, le fait que ce papier est vegan, en plus d’être fabriqué en prenant en compte la protection de l’environnement m’a rendue d’autant plus heureuse de l’utiliser! | For me it was a nice discovery, this paper is perfectly adapted to my painting technique! Also, the fact this paper is vegan and is produced with taking into account the protection of the environment made me even more happy to use it!

Ode aux portraits | Ode to portraits

Dernièrement, j’ai peint le portrait d’une femme à l’aquarelle. Ça faisait si longtemps que je n’avais pas peint un portrait, habituellement, je dessine des portraits, je ne les peins pas. Et, pendant la création, je me suis demandé… pourquoi?! Pourquoi n’ai-je pas tendance à utiliser l’aquarelle, mon médium préféré de surcroit (!!!), quand je réalise des portraits? Je n’ai pas trouvé de réponse claire à cette question… ce que je sais par contre, c’est que j’ai vraiment adoré l’expérience.  Et ça m’a vraiment donné l’envie d’en faire d’autres, des portraits à l’aquarelle! Ce portrait dont je vous parle, c’est celui de Jane Goodall,  une femme d’exception. Pour renouer avec les portraits à l’aquarelle, je suis heureuse d’avoir choisi cette femme avec une grande expérience de la vie. Je trouve que trop souvent, les portraits de femmes qui apparaissent dans mon flux Instagram représentent des jeunes femmes sans «imperfections», dotées d’une peau bien lisse et claire. Je trouve que les plis, les rides, les bourrelets, les différentes textures sont tellement plus intéressants (et complexes!) à étudier, à observer et à dessiner, qu’un corps bien lisse, symétrique et uniforme. Je me rappelle que dans mes cours de dessin, au cégep et à l’université, j’ai toujours préféré dessiner les corps qui ne correspondent pas aux canons de beauté bien lisses des magazines. Jane Goodall a 84 ans et c’est une femme magnifique. J’ai adoré peindre son visage. Je conseillerais à toutes personnes complexées par ses «défauts», enfin, ses traits qui sont perçus comme étant des défauts, de dessiner ou de peindre des portraits. Je me suis surprise à trouver une grande beauté dans les rides, les différents tons de peau et les taches… dans le fond, toutes des particularités qui font en sorte que chaque visage est unique. Et pour moi, qui redoute de vieillir, ce fut un exercice très thérapeutique. À répéter sans modération.

Je vous laisse avec quelques images du portrait et de son «making of».

Bonne journée!

----------------------

Recently, I painted a woman portrait in watercolor ... It's been a while since I have painted a portrait, usually I draw portraits, I don’t paint them. And, during the creation, I wondered ... why?! Why don’t I use watercolor, my favorite medium (!!!), when I create portraits? I didn’t find a clear answer to this question ... what I know for sure, is that I really loved the experience. And it made me want to paint more watercolor portraits! The portrait I'm talking about is the one of Jane Goodall, an exceptional woman. To reconnect with watercolor portraits, I am happy to have chosen this woman with a great experience of life. I find that a lot of women portraits that appear in my Instagram feed represent young women with no "blemishes", with a smooth and clear skin. I find that body with curves, lines and wrinkles, are much more interesting (and complex!) to study, to observe and to draw, than a perfectly smooth, symmetrical and uniform body. I remember that in my drawing classes, at college and university, I always preferred to draw bodies that don’t correspond to the beauty cannons of magazines. Jane Goodall is 84 and she is beautiful. I loved painting her face. I would advise all those who have complexes to draw/ paint portraits and figures. While I was painting, I found a great beauty in wrinkles, different skin tones and spots ... these features that make each face unique. And for me, who is afraid of growing old, it was a very therapeutic exercise. To repeat without moderation.

Here are some pictures of the portrait and its "making of".

Have a good day!

Cours de dessin | Drawing classes

Depuis le début de l’année 2018, j’enseigne des cours de dessin d’observation aux adultes chez Loisirs Lebourgneuf. Je donne aussi des ateliers créatifs de peinture et de dessin pour tous les groupes d’âges.

Dans les cours, je montre principalement les bases fondamentales du dessin d’observation, afin que les apprenants puissent gagner en autonomie et que leur créativité soit moins limitée par un manque de confiance envers leurs aptitudes en dessin. Ce que j’aime le plus dans le fait de donner ces cours et ces ateliers, c’est de voir la satisfaction dans le visage des participants lorsqu’ils créent une œuvre dont ils ne se seraient jamais crus capables de faire.

Donner des cours fait aussi le pont avec les aspects que j’aimais de mon ancien travail d’orthophoniste. Transmettre des connaissances, des conseils et des trucs, mais cette fois-ci en lien avec ma passion pour les arts visuels, c’est le meilleur des deux mondes!  Ça me permet aussi de faire de belles rencontres, car même si j’ai la chance d’avoir mon mari comme collègue de travail dans mon bureau (et aussi parfois Guimauve, notre lapin, quand il vient nous faire un coucou!) , il demeure que le travail d’illustratrice est somme toute très solitaire!

Voici quelques photos de la jolie classe très bien fenêtrée dans laquelle je donne la plupart de mes cours cet hiver.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Since the beginning of year 2018, I have been teaching drawing classes at Loisirs Lebourgneuf (a leisure center in Quebec City). I also give creative painting and drawing workshops for groups of all ages.

During the classes, I mainly show the fundamentals of observation drawing, so that learners can gain autonomy and their creativity is less limited by a lack of confidence in their drawing skills. What I like most about giving these classes and workshops is to see the satisfaction in the face of the participants when they create an artwork they never thought they could do.

Giving these classes also bridges the aspects I loved from my former work as a speech-language pathologist. Transmitting knowledge, tips, and tricks, but this time in relation to my passion for visual arts is the best of both worlds! It also allows me to meet nice people because even if I have the chance to have my husband as a co-worker in my office, it remains that the quotidian work of an illustrator is very solitary!

Here are pictures of the beautiful class (with a lot of windows!!) in which I give most of my classes this winter.

26991807_738949312976805_6414897354245201428_n.jpg
26730890_738949309643472_8931089643467390586_n.jpg
26805438_738949306310139_8329670869326620301_n.jpg

L'atelier de cartes de Noël | The Christmas cards workshop

Le 10 décembre dernier, j’ai animé pour la première fois un atelier de cartes de Noël pour les petits et les grands lors de la fête de Noël du Centre de loisirs de mon quartier. Comme j’étais libre de choisir la façon dont les cartes seraient créées, j’ai bien évident proposé l’aquarelle, qui est mon médium de création préféré! L’activité a eu beaucoup de succès et j’ai eu beaucoup de plaisir à l’animer. Il me ferait grand plaisir de donner d’autres ateliers dans un avenir rapproché! J’envoie ma demande dans l’univers et je croise les doigts…!

Voici quelques photos de l’événement.

---------------------------------------

On December 10, I hosted a Christmas card workshop for children and adults at the Christmas event of my neighborhood. As I was free to choose how the cards would be created, I have obviously proposed watercolor, which is my favorite painting medium! The activity has been successful and I had a lot of fun doing it. It would be a pleasure to give another workshop in the future! I send my request in the universe and I cross my fingers ...!

Here is some pictures of the event.

25487448_1858895564139977_1697524127628655983_o.jpg
25013856_1173354106129660_1769559356682010624_n.jpg
25440137_1858895374139996_1571450654798153400_o.jpg

Finalement, une boutique Etsy | Finally, an Etsy shop

Ça y est!

Depuis le 22 novembre, j’ai commencé à vendre des produits faits à partir de mes illustrations sur ma boutique Etsy! Pour le moment, on peut y trouver des cartes de Noël, des autocollants, des peintures originales, des affiches (art prints) ainsi que des portraits d’animaux domestiques personnalisés. J’ai eu la chance de faire quelques ventes déjà et j’en suis très heureuse! J’aime beaucoup préparer les commandes et les emballer avec soins avec du ruban washi trop joli!

Je tente d’ajouter de nouveaux produits à la boutique régulièrement, notamment des affiches à propos de sujets variés. De nouvelles cartes de souhaits feront aussi leur apparition après le temps des fêtes! Voici quelques-uns de mes produits préférés! Vous pouvez cliquer sur les images pour vous rendre sur la boutique!

--------------------------------------------

Since November 22, I started selling products made from my artworks on my Etsy shop! At the moment, there are Christmas cards, stickers, original paintings, archival art prints and custom pet portraits. I'm very happy I had the chance to have some sales already! I really like to prepare orders and pack them carefully with colorful washi tape!
I try to add new products in the shop regularly, including art prints about various subjects. Also, I will offer new greeting cards after the holidays! Here are some of my favorite products! You can click on the images to go to the shop!

Des flocons puis un peu d'éthique

Le mois de novembre est déjà arrivé! L’automne passe si vite et je vois le temps des fêtes arriver à la vitesse de la lumière! Pour souligner l’arrivée des premiers flocons, j’avais envie de partager ces fonds d’écran pour ordinateur et téléphone cellulaire (motif et pain d'épices), que j’ai conçus à partir d’un motif que j’ai créé dernièrement. Les éléments constituant le motif ont été réalisés à l’aquarelle, puis assemblés et disposés de façon numérique à l’ordinateur. Je suis plutôt satisfaite du résultat! J’aime particulièrement le contraste des couleurs entre le bleu électrique et le «rouille doré». C’est une palette de couleurs que je voulais explorer depuis un petit moment déjà! Et puis, j’adore les bonshommes en pain d’épices!

Sur un tout autre sujet, j’ai dû refuser un contrat pour des raisons éthiques dernièrement … C’était la première fois que ça m’arrivait. Une compagnie internationale ayant un siège à Québec m’a approchée pour la réalisation d’un projet qui semblait bien intéressant. Cependant, cette compagnie vend des produits nuisant à la santé et à l’environnement, des valeurs que je défends ardemment. Lorsque j’ai décidé de me lancer comme illustratrice, je m’étais dit que je participerais seulement aux projets qui m’intéressent et qui sont en accord avec mes valeurs. C’est donc ce que j’ai fait en déclinant l’offre de cette compagnie, même si ça fait mal au cœur de refuser de gros projets lorsqu’on est en début de carrière dans le monde de l’illustration! Je suis toutefois fière d’avoir su respecter mon sens éthique et j’ai espoir que d’autres projets intéressants se présenteront bientôt!

Présentement, je travaille activement à la création de cartes de Noël! Je crois que je suis vraiment à la dernière minute pour me lancer dans ce projet, si je me fis aux magasins qui ont déjà sorti toute leur marchandise de Noël! J’ai conçu deux modèles de carte jusqu’à présent, tous deux sur le thème des desserts traditionnels du temps des fêtes, parce que je suis une «foodie»! Je travaille donc très fort sur ce projet en espérant présenter au moins trois modèles de cartes sur ma boutique d’ici maximum deux semaines. Sur ce, je retourne à mes pinceaux...!

Le matériel d'art

Dernièrement je me suis posé beaucoup de questions par rapport aux types d’outils que j’utilise pour concevoir mes illustrations, et plus particulièrement en lien avec l’aquarelle que j’utilise. Ça fait maintenant 20 ans que je peins à l’aquarelle.  J’ai commencé à expérimenter ce médium à l’âge de 11 ans, en m’inscrivant à un cours parascolaire offert à mon école. Immédiatement, j’ai eu la piqure et c’est toujours demeuré mon médium favori depuis!

aquarelle1.JPG

Jusqu’à tout récemment, j’avais toujours utilisé les tubes de peinture Cotman, la gamme aquarelle de Winsor & Newton s’adressant plus particulièrement aux étudiants en raison de ses prix modérés. En s’informant sur le sujet, on lit que les peintures de niveau professionnel sont plus lumineuses et saturées que les couleurs de grade «étudiant», car la qualité et la quantité de pigments qu’il y a dans ces peintures sont meilleures. Pourtant, je sais que certains artistes et illustrateurs professionnels continuent d’utiliser la gamme Cotman pour créer leurs œuvres, car ils apprécient ses couleurs ainsi que ses prix abordables. Je sais aussi que les avis portés sur les peintures «étudiantes» et «professionnelles» sont très variés d’un artiste à l’autre et que les conversations sur ce sujet peuvent même en enflammer certains! Avant cet été, je n’avais jamais vraiment essayé les tubes de peinture de gammes dites «professionnelles», mis à part un seul tube de Gris de Davy de la marque Holbein (une superbe couleur d’ailleurs!) que j’ai toujours en ma possession.  En fait, il y a seulement pour le papier aquarelle que j’ai toujours investi dans les gammes professionnelles, car je trouve que ça fait une différence majeure dans mes peintures, et surtout, dans le plaisir que j’ai à créer...! Rien de plus frustrant qu’un papier aquarelle qui bouloche au moindre frottement de pinceau…

DanielSmithChart.JPG

Bref, cet été, j’ai eu envie de me procurer quelques tubes de niveau professionnel, afin de voir la différence de mes propres yeux. Le fait que j’essaie maintenant d’adopter un mode de vie le plus végane possible m’a aussi fait me questionner sur les ingrédients d’origine animale qui sont utilisés dans la fabrication des peintures. Eh non, ce n’est pas rare du tout de retrouver des particules d’animaux dans la peinture! Après de longues recherches sur le sujet, mon choix s’est finalement porté sur les aquarelles extra fines de Daniel Smith, une marque américaine qui produit plus de 235 couleurs. La plupart de leurs couleurs sont également véganes, à l’exception du Noir d’ivoire, que je n’achèterai pas (ce n’est pas comme si le choix de couleurs manquait après tout!!). Je me suis procuré la charte qu’ils offrent pour tester leurs couleurs et ainsi faciliter mon choix pour mes nouveaux tubes. Franchement, j’ai été vraiment impressionnée par la vibrance de ces couleurs! Surtout concernant les orangés. Je suis tout de suite devenue accro aux couleurs Daniel Smith.

AquarelleDanielSmith.JPG

Donc voilà, j’ai maintenant 13 nouveaux tubes Daniel Smith dans ma collection de tubes d’aquarelle… et ça m’a coûté un bras! Effectivement, on est loin des prix de l’aquarelle Cotman. Pour la suite, je compte remplacer mes couleurs Cotman par leur équivalent Daniel Smith au fur et à mesure que je terminerai mes tubes.

PrincetonNeptune.jpg

J’ai aussi testé des pinceaux de meilleure qualité au cours de l’été. Notamment, un pinceau Neptune de la marque Princeton. Je l’adore, il retient vraiment bien l’eau et ses poils sont synthétiques. Je compte en demander quelques autres au Père Noël cet hiver! Je suis impatiente à Noël!!

 

 

Mes illustrations sur des vêtements!

Cette semaine, j’ai eu un gros boost d’énergie lorsque j’ai vu pour la première fois mes illustrations sur des vêtements! Wow! Et j’ai trouvé le résultat fini trop joli!

Au printemps passé, j’ai créé un motif exclusif pour la compagnie québécoise Bajoue, qui conçoit des vêtements et des accessoires pour enfant. Le motif, sur lequel figurent des montgolfières et des oiseaux s’envolant côte à côte, a été composé à partir d’une illustration que j’ai peinte à l’encre et à l’aquarelle.

Cette illustration fera donc partie de leur collection automne/hiver cette année! Il est possible de retrouver les jolis produits sur lesquels on retrouve mon coup de pinceau juste ici : http://www.bajoue.site/shop/.

Quelques expérimentations…!

Ouf! Je me relâche beaucoup trop dans mon écriture de billets pour le blogue! Faut croire que je profite bien (trop!) des vacances!

Depuis un petit moment, j’avais envie d’explorer le collage, une technique d’illustration que je trouve très belle et ludique. Parmi les illustrateurs que j’apprécie le plus et qui pratiquent cette technique, il y a Manon Gauthier. Je trouve les collages qu’elle conçoit si poétiques!

Bizarrement, je n’avais encore jamais osé essayer le collage, avant cet été.  Pourtant, le collage s’allie à merveille avec une autre de mes passions (on pourrait aussi dire fixation!!) : réduire la quantité de déchets que je produis! Je ne sais pas si c’est une technique que je continuerai à utiliser à l’avenir, mais voici quelques-unes des expérimentations que j’ai réalisées jusqu’à maintenant, la plupart dans mon carnet de croquis.

Des podcasts et la mer

Lorsque je dessine et peinture, j’adore écouter des podcasts (ou balados en bon français!). Cette semaine, j’ai découvert le super podcast Creative Pep Talk, du dynamique illustrateur Andy J. Pizza.  Par ce podcast, Andy poursuit l’objectif d’aider les artistes à se développer, à trouver leur voie et à rester motivés dans leurs cheminements artistiques.

Je trouve qu’Andy et ses collaborateurs/invités donnent d’excellents conseils et j’ai appris beaucoup en les écoutant. Par exemple, si l’on désire avoir des commandes relativement à un domaine spécifique de l’illustration, il faut d’abord commencer à créer pour ce domaine, même si on n’y obtient pas encore de commandes réelles. C’est l’un des conseils qui m’a le plus interpelée jusqu’à présent. J’aimerais beaucoup faire de l’illustration éditoriale, et je me suis dit qu’il serait intéressant de concevoir des illustrations portant sur un sujet qui me tient à cœur, en attendant de recevoir des commandes dans ce secteur! J’ai donc commencé une petite série d’illustrations portant sur le thème de la pollution dans les cours d’eau et les océans.  En voici quelques-unes.

À la boulangerie

J’aime les viennoiseries. En fait, c’est faux… La vérité, c’est que J’ADOOOOOOORE les viennoiseries! Je suis une fidèle cliente de boulangeries, car je n’ai pas la patience ni le talent pour les faire moi-même!

Ce que je peux faire moi-même par contre, c’est les illustrer! J’en ai peint quelques-unes la semaine passée, durant mes projets personnels. J’ai pensé qu’ensemble elles pourraient faire un superbe motif pour des nappes, des serviettes de table, des tabliers, des napperons… Et pendant que j’écris ça, je me dis que ça pourrait aussi faire un t-shirt génial… Enfin, selon mes goûts à moi!

Cette semaine j’ai donc créé un motif avec mes viennoiseries et je l’ai déposé en ligne, sur ma boutique Spoonflower. Le motif sera disponible pour la vente sous peu! En attendant, j’ai commandé deux yards de lin pour faire des serviettes de table, que je pourrai trimballer avec moi au resto au lieu d’utiliser les serviettes de papier jetables du commerce (objectif de diminution des déchets!).

Et bon, pendant qu’on y est, je trouvais que ça pourrait faire de beaux fonds d’écran! Je les partage ici. Vous pouvez les télécharger pour votre ordinateur ou votre téléphone. Pour les amateurs de biscuits, en voici un deuxième pour le téléphone! En espérant qu’ils ne créeront pas trop de rages de sucre!

Wannabe écolo

J’ai toujours dit que la protection de l’environnement c’est important, mais avant cette année, mes actions ne reflétaient pas du tout mes paroles. À part faire de la récupération et donner mes objets usagés à des magasins d’articles de seconde main, je ne prenais pas d’actions concrètes pour protéger l’environnement. 

Pour remédier à ça, j’ai changé beaucoup de choses dans mon mode de vie depuis quelques mois afin de devenir plus active quant à la protection de l’environnement. D’ailleurs, quand je ne dessine pas, je passe beaucoup de temps à m’instruire sur le courant «zéro déchet» et sur le «minimalisme», ainsi qu’à fabriquer toute sorte de recettes maison pour remplacer les produits suremballés et peu naturels du commerce! D’ailleurs, comme ça occupe grandement mes pensées ces temps-ci, mes préoccupations environnementales ressortent dans mon carnet de croquis et mes projets personnels!

J’ai modifié ma façon de consommer, qui a beaucoup diminué! Pour l’épicerie, je favorise les produits frais du marché, les aliments non transformés et le vrac pour diminuer les emballages. J’achète rarement de la viande. Pour les transports, j’ai une voiture électrique que je partage avec mon mari, mais nous favorisons tout de même le vélo, la marche et le covoiturage. Nous travaillons maintenant tous les deux de la maison, ce qui a entrainé un impact majeur sur notre usage des transports! Nous avons également commencé à composter et nous avons accueilli quelques fines herbes et légumes sur notre balcon. Pour les produits d’hygiène, j’essaie de les fabriquer moi-même de plus en plus. Quand j’en achète, je tente de trouver des produits fabriqués au Québec, faits avec des matières naturelles, non testés sur les animaux et emballés avec des matières réutilisables. Bref, je tente de privilégier les alternatives qui me permettent de réduire mes déchets au maximum! Il y a encore beaucoup à faire, mais c’est un début! 

Au départ, je craignais que tous ces changements me rendent la vie dure, moi qui étais plutôt du type grande consommatrice et fashionista il y a encore moins d’un an… Mais finalement, ce nouveau mode de vie me plait énormément et j’apprécie beaucoup sa simplicité. Au final, moins de temps passé dans les magasins et plus de temps de qualité avec les personnes que j’aime et ça c’est vraiment génial. Donc me voilà maintenant une artiste/illustratrice écolo et fière de l’être! 

Etsy et tricot

Ces temps-ci, je passe beaucoup de temps à préparer l’ouverture de ma boutique Etsy, que je compte lancer dans les prochains mois! Dans cette boutique, j’aimerais présenter des affiches (art prints), des cartes de souhaits et des signets faits à partir de mes dessins et mes peintures.

J’ai reçu cette semaine le matériel que j’avais commandé pour les envois postaux. J’ai maintenant mon propre entrepôt de cartons ondulés, d’enveloppes rigides et de ficelles de toutes sortes de couleurs dans mon petit atelier! Tout ce bazar a nécessité une certaine réorganisation de la pièce d’ailleurs… Mais c’est super motivant de voir ce projet se concrétiser de plus en plus!!

JDufour_Aquarelle_Plomb_TricotCoeur_2017_web.jpg

Cette semaine, l’approche de la fête des Mères m’a inspirée. J’ai créé cette illustration à la gouache, l’aquarelle et au graphite, en pensant à ma mère qui tisse et tricote beaucoup!

Ce cœur tricoté trouvera peut-être une petite place sur ma boutique!

Bonjour!

Bienvenue sur mon blogue! Bloguer, c’est quelque chose de nouveau pour moi! Ici, je tenterai de publier un nouveau billet à chaque semaine à propos de mon travail, des choses qui me passionnent, des personnes qui m’inspirent, de mes apprentissages et de mes questionnements...  Surtout, je compte aborder mon parcours, ou comme je me plais à l’appeler : «mon aventure», à l’intérieur de mon nouveau travail d’illustratrice indépendante et d’artiste peintre.

J’ai choisi de me lancer comme illustratrice et artiste travailleuse autonome à temps complet en janvier 2017. J’ai auparavant été designer graphique, mais aussi orthophoniste.

josiannedufour_ancre_2017.jpg

Auparavant, l’idée de quitter un emploi salarié pour me lancer dans le travail autonome m’angoissait énormément. Je ne me considérais pas comme une entrepreneure. Aussi, je ne viens pas d’une famille d’artistes, mais plutôt d’une famille de professionnels de la santé! Mes proches m’ont toujours encouragée dans mes projets artistiques, mais malgré mes études et mes expériences positives dans le domaine, ça m’a pris du temps pour accepter/accueillir/embrasser mes rêves d’arts et d’illustrations! Dernièrement, malgré mes craintes, j’ai décidé de me lancer et de vérifier s’il était possible pour moi de vivre de mon art (Peut-être est-ce à cause de la crise de la trentaine qui vient de sonner…?!). J’ai donc pris la décision que pendant l’année 2017, je m’y consacrerais entièrement, et ce à temps complet!

Si le cœur vous en dit, vous pourrez me suivre dans mon périple, notamment via les billets que je publierai sur ce blogue!

À l’aventure!