Flower

Le papier aquarelle Stonehenge Aqua pressé à chaud, de Legion | The Stonehenge Aqua hotpress watercolor paper by Legion

Aujourd’hui, j’ai envie de continuer à écrire sur les nouveaux papiers aquarelle que j’ai testés dernièrement. Cette fois, je vous partagerai mon avis sur le papier Stonehenge Aqua de la marque Legion. Today, I want to continue to write about the new watercolor papers that I tested recently. This time, I’ll share my opinion on the Stonehenge Aqua paper by Legion.

J’ai eu la chance de recevoir des formats d’essai des papiers aquarelle Stonehenge lors d’un de mes derniers passages chez Deserres. Comme je n’avais jamais utilisé ces papiers auparavant, c’est avec joie que j’ai ramené les échantillons chez moi! I had the chance to receive some samples of Stonehenge watercolor papers during one of my last visit to Deserres. As I had never used these papers before, it is with joy that I brought the samples home!

Plus particulièrement, c’est la version pressée à chaud (hotpress) du papier Stonehenge Aqua que j’ai testée, en épaisseur 275lb. D’ailleurs, je me questionne encore à savoir si je devrais dire «papier aquarelle» ou «carton aquarelle» tellement il est épais! En tout cas, on peut dire que ça change de mon papier habituel à 140 lb. En effet, c’est la première fois que je peignais sur un papier aquarelle aussi épais, près du double de ce que j’ai l’habitude d’utiliser en fait! Le format de l’échantillon que j’ai reçu est d’environ 5x7 pouces. More specifically, it’s the hotpress version of the Stonehenge Aqua paper  that I tested, with a thickness of 275lb. By the way, I still wonder if I should say «watercolor paper» or «watercolor cardboard» because it's so thick! In any case, it is a change from my usual paper of 140 lbs. Indeed, this is the first time I painted on a watercolor «paper» as thick as this one! The sample format that I received is about 5x7 inches.

Ce papier est fait de coton à 100% et il est bien entendu sans acide. Il a une teinte ivoire. Le fabricant dit de ce papier qu’il se prête au masquage et qu’au séchage, les couleurs demeurent vives et les feuilles bien droites. Il est aussi dit que le mélange des couleurs et l’ouverture des blancs se fait sans effort. This paper is 100% cotton and acid free, of course. It has an ivory hue.  The manufacturer says this paper welcomes masking and bright colors dry bright. This paper also dries flat. It’s said that color blending is effortless and lifting is no longer a chore.

Il est aussi écrit sur l’emballage que le papier Stonehenge Aqua a tout d’un papier d’exception, sauf le prix. En effet, en regardant les prix à lesquels sont vendus les papiers  Stonehenge Aqua,  j’ai été surprise de voir que les papiers pressés à chaud et à froid de cette marque sont vendus au même prix plutôt économique. Habituellement, les papiers pressés à chaud sont plus chers que ceux pressés à froid. Cela m’a donné d’autant plus l’espoir de tomber amoureuse de ce papier. It is also written on the packaging that the Stonehenge Aqua is everything an expensive paper is without the expense. Looking at the prices at which the Stonehenge Aqua papers are sold, I was surprised to see that hotpress and coldpress papers of this brand are sold at the same rather economical price. Usually, hotpress papers are more expensive than coldpress ones. This gave me even more hope of falling in love with this paper.

Mon expérience avec ce papier | My experience with this paper.

J’ai choisi de tester ce papier-carton en y peignant des fleurs de lilas ainsi que ma bouteille de parfum Aerin à senteur de lilas. Mon but était de créer une petite animation à partir des aquarelles illustrées. I chose to test this cardboard-paper by painting lilac flowers and my bottle of Aerin lilac perfume. My goal was to create a small GIF with the painting.

Dès le départ, en utilisant du «washi tape» pour fixer le papier à mon chevalet, j’ai été déçue de constater que le papier s’abimait lorsque je retirais le ruban. J’ai donc trouvé que ce papier est peu résistant aux adhésifs, comparativement à la plupart des autres papiers aquarelle que j’utilise. Aussi, lorsque j’ai testé la gomme réserve sur le papier, j’ai été déçue de constater que la papier s’abimait lorsque je la retirais. Using washi tape to fix the paper to my easel, I was disappointed to find that the paper was damaged when I removed the tape. I found this paper doesn’t have a good resistance to adhesives, compared to most other watercolor papers I use. Also, when I tested the masking fluid, I was disappointed to find the paper damaged when I removed it.

Comme points positifs, il est vrai que le papier est demeuré bien droit au séchage et que les couleurs restent vives. Je serais curieuse d’essayer les papiers moins épais de cette marque, tels que ceux de 140lb, afin de vérifier s’ils sont aussi résistants au gondolement. De plus, il m’a semblé que ce papier s’accordait bien avec ma manière de peindre, car je n’ai pas obtenu d’effets indésirables inattendus. En effet, j’adore peindre les petits détails et ce papier permet d’obtenir des lignes très fines et bien nettes. J’ai aussi été en mesure d’ouvrir les blancs assez facilement la plupart du temps, sauf avec quelques couleurs qui ont semblé tacher le papier. On a positive note, it’s true the paper remained flat and the colors stayed bright. I would be curious to try the other papers of this brand, such as those at 140lb, to see if they are as resistant to waving. In addition, it seemed to me this paper works well with my way of painting, because I didn’t get any unexpected side effects. Indeed, I love to paint small details and this paper allows me to paint very fine and sharp lines. I was also able to lift out highlights quite easily most of the time, except with some colors that seemed to stain the paper.

Au final, j’ai bien aimé utiliser le papier aquarelle Stonehenge aqua pressé à chaud de 275 lb. J’ai trouvé fort intéressant et agréable de peindre sur un papier aussi épais. J’aime le rendu des couleurs au séchage et je trouve que ce papier s’accorde bien avec ma technique de peinture très précise et tout en détails. Ce papier semble toutefois peut résistant aux adhésifs (washi tape et gomme réserve). J’ai aussi l’impression qu’il peut être plus facilement taché par certains pigments de peinture en comparaison avec d’autres papiers que j’ai l’habitude d’utiliser. Je pense qu’il s’agit tout de même d’un très bon choix de papier aquarelle pressé à chaud, surtout considérant son aspect économique. In the end, I liked using the Stonehenge aqua hotpress paper. I found it very interesting and pleasant to paint on such thick paper. I like the rendering of colors when they’re dried and the paper fits well with my very detailed and precise painting technique. But, it seems not quite resistant to adhesives (washi tape and masking fluid). I also have the impression it can be easily stained by some colors in comparison with other papers that I’m used to. Nevertheless, I think the Stonehenge aqua hotpress watercolor paper is a good choice of hotpress paper, especially considering its affordable price.

 

 

Ode aux portraits | Ode to portraits

Dernièrement, j’ai peint le portrait d’une femme à l’aquarelle. Ça faisait si longtemps que je n’avais pas peint un portrait, habituellement, je dessine des portraits, je ne les peins pas. Et, pendant la création, je me suis demandé… pourquoi?! Pourquoi n’ai-je pas tendance à utiliser l’aquarelle, mon médium préféré de surcroit (!!!), quand je réalise des portraits? Je n’ai pas trouvé de réponse claire à cette question… ce que je sais par contre, c’est que j’ai vraiment adoré l’expérience.  Et ça m’a vraiment donné l’envie d’en faire d’autres, des portraits à l’aquarelle! Ce portrait dont je vous parle, c’est celui de Jane Goodall,  une femme d’exception. Pour renouer avec les portraits à l’aquarelle, je suis heureuse d’avoir choisi cette femme avec une grande expérience de la vie. Je trouve que trop souvent, les portraits de femmes qui apparaissent dans mon flux Instagram représentent des jeunes femmes sans «imperfections», dotées d’une peau bien lisse et claire. Je trouve que les plis, les rides, les bourrelets, les différentes textures sont tellement plus intéressants (et complexes!) à étudier, à observer et à dessiner, qu’un corps bien lisse, symétrique et uniforme. Je me rappelle que dans mes cours de dessin, au cégep et à l’université, j’ai toujours préféré dessiner les corps qui ne correspondent pas aux canons de beauté bien lisses des magazines. Jane Goodall a 84 ans et c’est une femme magnifique. J’ai adoré peindre son visage. Je conseillerais à toutes personnes complexées par ses «défauts», enfin, ses traits qui sont perçus comme étant des défauts, de dessiner ou de peindre des portraits. Je me suis surprise à trouver une grande beauté dans les rides, les différents tons de peau et les taches… dans le fond, toutes des particularités qui font en sorte que chaque visage est unique. Et pour moi, qui redoute de vieillir, ce fut un exercice très thérapeutique. À répéter sans modération.

Je vous laisse avec quelques images du portrait et de son «making of».

Bonne journée!

----------------------

Recently, I painted a woman portrait in watercolor ... It's been a while since I have painted a portrait, usually I draw portraits, I don’t paint them. And, during the creation, I wondered ... why?! Why don’t I use watercolor, my favorite medium (!!!), when I create portraits? I didn’t find a clear answer to this question ... what I know for sure, is that I really loved the experience. And it made me want to paint more watercolor portraits! The portrait I'm talking about is the one of Jane Goodall, an exceptional woman. To reconnect with watercolor portraits, I am happy to have chosen this woman with a great experience of life. I find that a lot of women portraits that appear in my Instagram feed represent young women with no "blemishes", with a smooth and clear skin. I find that body with curves, lines and wrinkles, are much more interesting (and complex!) to study, to observe and to draw, than a perfectly smooth, symmetrical and uniform body. I remember that in my drawing classes, at college and university, I always preferred to draw bodies that don’t correspond to the beauty cannons of magazines. Jane Goodall is 84 and she is beautiful. I loved painting her face. I would advise all those who have complexes to draw/ paint portraits and figures. While I was painting, I found a great beauty in wrinkles, different skin tones and spots ... these features that make each face unique. And for me, who is afraid of growing old, it was a very therapeutic exercise. To repeat without moderation.

Here are some pictures of the portrait and its "making of".

Have a good day!