portraiture

Reproduire la couleur de la peau facilement à l’aquarelle | Easy Colour mixing : skin tones with watercolour

J’aime beaucoup peindre les portraits à l’aquarelle. Je trouve qu’il y a pratiquement quelque chose de magique dans le processus et dans le fait de voir apparaître un visage sur un morceau de papier.  Aussi, en scrutant le faciès d’une personne en détail, on découvre toutes sortes de petites particularités qu’on n’avait pas remarquées au premier abord et qui rendent cette personne d’autant plus unique, spéciale et belle. I love to paint portraits with watercolour. It’s almost like magic to see a face appearing on a piece of paper. Moreover, when I observe someone’s face, I often discover some particularities that I didn’t noticed before. These new details often make this person even more unique, special and beautiful. 

Bien entendu, la réussite d’un portrait nécessite avant tout de bonnes habiletés en dessin. Mais une fois les traits placés, quelles couleurs doit-on choisir pour reproduire toute la richesse des tonalités de la peau? Of course, it’s necessary to have some good drawing skills to create nice portraits. But when the sketch is done, which colours do we choose to create accurate skin tones?

J’ai envie de faire un petit exercice avec vous : prenez le temps de regarder la paume et le dos de votre main. Observez la panoplie de couleurs qui s’y trouvent. Quand je regarde ma main, je vois que le rose, le beige et le brun sont certes prédominants, mais je perçois aussi des teintes de bleus, de gris, de verts, de mauves et de jaunes à cause de tous les vaisseaux sanguins et les différentes structures qu’il y a sous ma peau, mais aussi à cause des ombres et des lumières. Cette richesse de différentes teintes est intéressante à considérer pour insuffler de la «vie» à un portrait! I want to do a little exercise with you : please look carefully at your hand. Observe closely the scope of colours on the palm and the back of your hand. When I look at my hand, I mostly see pink, beige and brown. But when I observe closely, I also see some shades of blue, grey, green, purple and yellow because of all the structures that are hidden under my skin and also because of the lights and the shadows on my hand. It’s interesting to paint all these shades to bring your painting «to life».  

Voici quelques petits trucs simples et rapides pour créer votre «base de couleur peau».  Avec 3 couleurs très communes en aquarelle, j’ai pu réaliser facilement et très rapidement ces 16 tons de peau. J’ai utilisé le Terre d’Ombre Brûlée, le Rose Permanent et le Jaune Cadmium. I have some easy quick tips to create a good base for skin tones. With only 3 quite common watercolour paints, I created 16 different skin tones. I used Burnt Umber, Permanent rose and Cadmium Yellow.

Pourquoi ces couleurs? D’abord, j’ai choisi le Terre d’Ombre Brûlée parce que je considère que les couleurs «terre» sont une absolue nécessité pour peindre la peau! C’est souvent avec une couleur «terre» que j’amorce mon mélange de couleur peau. D’ailleurs, peu importe l’origine ethnique de la personne dont vous faites le portrait, le brun vous sera utile! Pour les peaux caucasiennes,  j’éclaircie le brun avec beaucoup d’eau et pour les peaux foncées, j’ajoute tout simplement moins d’eau à mon mélange! Facile de même! Par la suite, j’aime bien ajouter du rose au mélange pour rendre le brun plus vivant! Selon la carnation de la peau de la personne dont je fais le portrait, je vais ajuster la quantité de rose que j’ajoute au mélange. Je fais toujours plusieurs tests sur des retailles de papier pour m’assurer que je me dirige dans la bonne direction avec mon mélange de couleurs. J’ajoute souvent du jaune à la fin quand je veux atteindre des tons plus beiges. Je peux aussi ajouter une petite touche de bleu, de vert ou de mauve. Why these colours? First of all, I choose Burnt Umber because I think that earth tones are absolutely necessary to paint skin! Most of the time, I begin my skin colour mixes with earth tones. No matter the ethnicity of the person you want to paint, brown colours are always useful to paint skin. For pale skins, I add a lot of water in the brown mix and for darker skin tones, I add less water. Pretty easy, isn’t it? After that, I like to add some pink in the brown mix to make the colour more vivid. I always test the colour mix on a scrap of watercolour paper just to be sure that I’m going in the good direction. Finally, I often add a little bit of yellow when I want a beige colour. Sometimes I also add some blue, green or purple shades.

 Dans les exemples que je vous montre dans cet article, j’ai seulement utilisé le Terre d’Ombre Brûlée, le Rose Permanent et le Jaune Cadmium et j’ai pu créer 16 tons différents en quelques minutes. Et j’aurais pu en créer plusieurs autres! C’est dire à quel point on peut arriver à créer une grande déclinaison de tons de peaux, simplement en jouant avec la quantité de couleurs et la quantité d’eau qu’on met dans notre mélange de peinture aquarelle! In the colour exemples that I showed you in this post, I only used Burnt Umber, Permanent rose and Cadmium Yellow and I made 16 different skin tones in minutes! And I could have done a lot more!  We can make a lot of different skin tones just by changing the quantity of each colours and the quantity of water that we add to the  watercolour mix.

J’espère que cet article vous aura été utile! Je vous souhaite une bonne journée et beaucoup de succès avec vos portraits! I hope this post will be useful for you! I wish you a good day and a lot of success with your next portraits!

Truc de la semaine : tester les couleurs | Tip of the week : testing colors

Bonjour! Voilà un bon moment que je n’ai pas actualisé mon blogue!  J’ai eu un automne très très TRÈS chargé! J’ai repris les études à temps plein pour faire un programme en lancement d’entreprise et rédiger un plan d’affaires pour mon entreprise d’illustration et d’ateliers/cours artistiques… tout en continuant justement à donner des cours, à faire quelques petits contrats d’illustration et à m’occuper de ma boutique de produits dérivés de mes illustrations! Ouf! Mais voilà, j’ai complété ma formation en lancement d’entreprise avec succès et je suis très heureuse de voir que mon projet semble tout à fait viable et qu’il a été fort bien reçu par le comité de spécialistes en lancement d’entreprises à qui je l’ai présenté! J’ai maintenant du temps pour recommencer à peindre sur une base régulière, une activité qui m’a ÉNORMÉMENT manqué cet automne! Hourra!!! Et j’ai aussi du temps pour recommencer à publier du contenu sur mon blogue! Hello! It's been a while since I've updated my blog! I had a very very busy autumn! I went back to school full-time to do a short entrepreneurship program and write a business plan for my illustration business, while continuing to teach artistic classes and workshops, doing some small illustration contracts and taking care of my shop! Phew! But here I am, I have completed the entrepreneurship program with success and I am very happy to see that my project seems quite viable and has been very well received by the committee of entrepreneurship specialists to whom I presented it! I now have time to paint again on a regular basis, an activity that I missed sooooo much this fall! Hurray!!! And I have time to start releasing content on my blog!

Dans cet article, je voulais recommencer à vous partager mes trucs avec la peinture aquarelle.  Aujourd’hui, je vous parlerai donc de la façon dont je teste mes mélanges de couleurs avant les appliquer sur mes illustrations. In this article, I wanted to start sharing some tips with watercolor painting again. Today I want to write about how I test my color mixes before applying them to my illustrations.

Portrait du pianiste Ludovico Einaudi en cours. Portrait of the pianist Ludovico Einaudi in progress.

Comme vous pouvez voir dans la photo ci-dessus, je teste mes couleurs sur des retailles de papier aquarelle. Pourquoi c’est pertinent de tester ses couleurs avant les appliquer sur notre peinture? Cela me permet entre autres de valider si j’ai réussi à faire les bons mélanges pour reproduire la couleur que j’ai imaginée dans ma tête. Car lorsqu’elle est humide, l’aquarelle n’a pas nécessairement la même teinte que lorsqu’elle est séchée. On peut donc parfois être surpris des tonalités qui apparaissent sur notre papier! Et comme il est plutôt ardu de corriger ses erreurs à l’aquarelle, il est préférable de tenter de les éviter autant que possible! As you can see in the picture above, I test my colors on watercolor paper scraps. Why is it relevant to test the colors before applying them on our painting? This allows me, among other things, to validate if I did the right mixes to reproduce the color that I planned in my head. When the paint is wet, watercolor doesn’t necessarily have the same hue as when it’s dried. Sometimes we can be surprised by the tones that appear on paper! And as it is rather difficult to correct mistakes with watercolor, it’s better to try to avoid them as much as possible!

Un autre avantage à tester les couleurs avant de les appliquer est d’en profiter pour planifier la palette avec laquelle on créera notre image. Ainsi, on peut valider si les couleurs qu’on compte utiliser s’harmonisent bien ensemble ou si au contraire, il est nécessaire que l’on modifie notre idée de départ pour choisir d’autres teintes. Another great point to test the colors before applying them to our painting is to validate the color palette with which we will create our image. Thus, we can see if the colors that we intend to use will merge well together or if on the contrary, we have to choose other colors.

Je dois vous avouer qu’après 20 ans d’expérimentations avec l’aquarelle, je ne teste pas très souvent mes couleurs, car lorsque je fais mes mélanges, j’ai une idée généralement assez exacte de la teinte qu’aura l’aquarelle une fois séchée. J’utilise toutefois encore ce truc avec les couleurs que je trouve plus complexes, comme lorsque je dois peindre la peau, qui contient plein de tonalités secondaires parfois surprenantes comme le vert, le violet et le bleu. I must admit that after 20 years of experimentations with watercolor, I don’t test colors very often. Indeed, I have a pretty good idea of the color the paint will have once dried. However, I still use this tip with more complex colors like skin colors, which contain lots of surprising secondary tones such as green, purple and blue.

Est-ce que cet article vous a plu? Si vous avez des suggestions de trucs que vous aimeriez que j’aborde dans les prochains billets, n’hésitez pas à m’en faire part en commentaire! Did you like this blog post? If you have any suggestions for the next posts, please write me a comment below!

Le papier aquarelle Harmony de Hahnemühle | Harmony Watercolor paper by Hahnemühle

J’ai finalement testé le 3e bloc de papier aquarelle que j’ai acheté durant mon voyage au Danemark et en Suède au printemps dernier. Comme je l’ai fait pour les 2 autres blocs, je voulais écrire un article de blog sur comment je l’ai trouvé. Voici donc mon avis sur le papier aquarelle Harmony De Hahnemühle. I have finally tested the third watercolor paper block that I bought during my trip in Denmark and Sweden. Like I did for the other papers, I wanted to write a small article about how it was to paint on it. So, there it is my review of Harmony watercolor paper by Hahnemühle.

Pour cette tablette, j’ai choisi la variante «pressé à chaud » (grain satiné ), c’est-à-dire que le papier est lisse et pratiquement sans texture. J’aime avoir de la variété dans la texture des papiers aquarelle que j’ai chez moi, cela me permet de choisir la texture de papier la plus appropriée selon le sujet que je veux peindre.  Bien que les papiers aquarelle pressés à chaud soient souvent plus chers que les autres, j’ai trouvé que le papier satiné Harmony avait un excellent rapport qualité/prix. En tout cas, à la boutique Viking de Copenhague à tout le moins! I have chosen the hot pressed Harmony paper block, so the paper is smooth and has almost no texture.  I like to have a good diversity of texture in the watercolor papers that I own, so I can choose the best texture depending on the subject that I want to paint. Most of the time, hot pressed paper are more pricey than the others. In the case of this Hahnemühle paper, I found that the price was very good and cheaper than other brands I bought before. Anyway, it was cheaper in the art supplies shop where I bought it in Copenhagen!

La tablette que je me suis procurée contient 12 feuilles d’un format de 24x30 cm ( 9,4 x 11,8 pouces). La plupart des tablettes que j’achète au Québec ont un format sensiblement pareil, soit de 9x12 pouces. J’aime beaucoup ce format, je le trouve très pratique car j’ai très rarement à peindre sur un plus grand format que cela. Le papier aquarelle Harmony est fait de cellulose et il a l’épaisseur que je recherche habituellement, soit 300 g/m2 (140lbs). Ce papier est évidemment sans acide et il est d’un blanc naturel. Tout comme le bloc de papier dont je vous ai parlé dans l’article précédent (de la marque Viking), mon bloc de papier Hahnemühle est encollé sur les côtés, mais cette fois, ce sont les 4 côtés de la tablette qui sont encollés, ce qui permet d’autant plus d’éviter le gondolement. The paper block that I bought contains 12 sheets with a size of 24x30 cm ( 9,4x11,8 inches). Most of the paper blocks that I bought in Quebec have a similar size of 9x12 inches. This size is very useful to me, because I rarely paint on bigger dimensions.  Harmony watercolor paper is made of cellulose and has the thickness that I am usually looking for : 300 g/m2 (140lbs). This paper is acid free and is of a natural white. Like the watercolor paper that I reviewed in my last blog post (Viking brand),  my Hahnemühle paper block is glued on the sides, but this time, on the 4 sides of the block.

Il est inscrit sur l’emballage de la tablette que ce papier est résistant à la lumière et au temps, ainsi qu’au gommage et aux déchirures. Il est conçu pour toutes les techniques humides et il est collé en surface afin que les couleurs conservent leur brillance. Contrairement à plusieurs papiers aquarelle lisses, le fabricant affirme que le papier Harmony ne s’abime pas si on y applique de la gomme réserve. On the block’s cover, it’s written that the paper is light-resistant and features extreme longevity. It is made for all wet-painting techniques and features surface sizing for excellent colours stand out. It is also eraser resistant. In contrary to a lot of hot pressed paper, the manufacturer claims that masking fluid and tape can be used on it.

Mon expérience avec ce papier | My experience with this paper

Pour tester le papier Harmony, j’ai fait un portrait de mon mari, inspirée d’une photo prise de lui lors d’une sortie de course à pied. J’ai bien aimé peindre sur ce papier, il n’y a pas d’éléments qui m’ont nuit ou dérangée. Le papier tient bien les promesses du fabriquant, il a bien résisté aux multiples frottements de pinceaux et il a peu gondolé. Contrairement à d’autres papiers pressés à chaud que j’ai utilisés par le passé, le papier Harmony n’a pas été abimé par le washi tape que j’y ai collé lors du transfert de mon esquisse. De plus, pour un papier pressé à chaud, je trouve que le papier Harmony à somme toute bien soutenu les multiples couches de peinture que j’ai appliquées. En effet, les papiers aquarelle lisses n’aiment généralement pas recevoir plusieurs couches de lavis. De plus, j’ai aussi fait un lavis en utilisant la technique du sel, et lorsque j’ai gratté les grains de sel pour les retirer, le papier a formidablement bien résisté à l’opération. To test the Harmony paper, I painted a portrait of my husband, inspired by a picture taken during one of his running session. I liked to paint on this paper, there were no elements that disturbed my work. Like the manufacturer claims, this paper has resisted to the rubbing of my paint brushes and has not really wrinkled. In contrary with hot pressed papers that I have used in the past, this paper was not damaged by the washi tape that I put on it. Moreover, for a hot pressed paper, the Harmony paper supported well the multiple washes that I painted on it. Indeed, smooth watercolor papers generally can’t receive several layers of paint. In addition, I also did a wash using the salt technique, and when I removed the grains of salt, the paper has withstood the operation tremendously well.

Le papier aquarelle pressé à chaud Harmony de Hahnemühle fait donc maintenant partie de mes papiers aquarelles lisses préférés, de par sa robustesse et sa capacité à recevoir plusieurs lavis. The Hahnemühle Harmony hot pressed paper  is now one of my favorite smooth watercolor papers, because of it’s durability and it’s capacity to receive a lot of washes.